LA diversité ethnique et religieuse des sépultures de guerre

Les cimetières militaires de la Grande Guerre témoignent des caractéristiques internationales et multi-culturelles du conflit. Le Royaume-Uni et la France, à la tête des deux plus grands empires coloniaux, ont largement fait appel à leurs troupes coloniales pour soutenir leur effort de guerre. L’armée britannique comprenait des troupes venues des pays du Commonwealth (Australie, Canada, Afrique du sud, Inde, Nouvelle-Zélande). Dans l’armée française servaient des régiments en provenance d’Afrique du Nord et d’Afrique noire (communémment appelés Sénégalais). Le mélange des nationalités était aussi un mélange de cultures et de croyances (chrétiens, musulmans, juifs, libres penseurs). La France et son alliée britannique ont eu aussi recours à des forces non-combattantes, pour l’essentiel recrutées en Chine et en Indochine et employées aux abords de la zone des combats à divers travaux (déminage, assainissement du champ de bataille, travaux du génie, etc.). Mal adaptés au climat, isolés de la communauté militaires et des civils qui découvraient pour la première fois des hommes à la couleur de peau et à la culture différente, nombre d’entre-eux sont décédés de maladie (grippe espagnole de 1918), de mauvais traitements et d’accidents en rapport avec l’assainissement du champ de bataille dans l’immédiate après-guerre.

 

Stèle d’un soldat hindou – Cimetière militaire britannique de Méaulte (Somme).

Stèle d'un soldat hindou – Cimetière militaire britannique de Méaulte (Somme).

Le nom du soldat est transcrit en anglais et dans sa langue d’origine. Comme la plupart des soldats hindous, il servait dans la cavalerie comme lancier.

 

Stèle d’un soldat d’Afrique du Nord – Cimetière militaire français d’Albert (Somme).

Stèle d'un soldat hindou – Cimetière militaire britannique de Méaulte (Somme).

Ce soldat de confession musulmane servait dans un régiment de tirailleurs comme le mentionne la plaque apposée sur la stèle. Plusieurs éléments font apparaître les symboles de la culture et de la religion musulmane : l’étoile à cinq branches pour signifier les cinq piliers de l’Islam, le croissant de lune, la forme échancrée avec un sommet en pointe de la stèle et l’expression « Qu’Allah accorde sa miséricorde ».

 

debut du document

Stèle d’un tirailleur sénégalais de confession musulmane - Cimetière militaire français de Rancourt (Somme).

Stèle d'un soldat hindou – Cimetière militaire britannique de Méaulte (Somme).

Ce soldat de confession musulmane servait dans un régiment de tirailleurs comme le mentionne la plaque apposée sur la stèle. Plusieurs éléments font apparaître les symboles de la culture et de la religion musulmane : l’étoile à cinq branches pour signifier les cinq piliers de l’Islam, le croissant de lune, la forme échancrée avec un sommet en pointe de la stèle et l’expression « Qu’Allah accorde sa miséricorde ».

 

 

 

Stèle d’un soldat canadien – Cimetière militaire britannique de Ribement-Sur-Ancre (Somme)

Stèle d'un soldat hindou – Cimetière militaire britannique de Méaulte (Somme).

La nationalité du défunt est signalée par l’emblème national du Canada (la feuille d’érable) gravé dans la partie supérieure de la stèle.

 

debut du document

Stèle d’un soldat australien – Cimetière militaire britannique de Ribemont-Sur-Ancre (Somme)

Stèle d'un soldat hindou – Cimetière militaire britannique de Méaulte (Somme).

La nationalité du défunt est signalée par l’emblème national de l’Australie (Rising sun) gravé dans la partie supérieure de la stèle. La croix latine gravée au centre de la stèle indique la confession chrétienne. De nombreuses sépultures de guerre sont honorées aujourd’hui par les visiteurs venus se recueillir sur la tombe de leur ancêtre.

 

Stèle d’un soldat allemand de confession juive – Cimetière militaire allemand de Rancourt (Somme).

Stèle d'un soldat allemand de confession juive – Cimetière militaire allemand de Rancourt (Somme).

 

debut du document

Stèle d’un soldat français de confession juive – Cimetière militaire français de Rancourt (Somme).

Stèle d'un soldat français de confession juive – Cimetière militaire français de Rancourt (Somme).

 

Stèle d’un soldat français libre penseur - Cimetière militaire français de Rancourt (Somme).

Stèle d'un soldat français libre penseur - Cimetière militaire français de Rancourt (Somme).

 

Stèle d’un travailleur chinois incorporé dans l’armée britannique – Cimetière militaire français d’Albert (Somme).

Stèle d'un travailleur chinois incorporé dans l'armée britannique – Cimetière militaire français d'Albert (Somme).

 

debut du document