Luxeuil-les-Bains : Bons baisers de Luxovia

Dans le cadre de la séquence « La ville de demain », et dans le prolongement d’une séance sur les problèmes rencontrés par les habitants des métropoles (pollution, embouteillages, manques de logements, inégalités, migrations pendulaires, etc), l’élève est amené à imaginer la ville de demain et des solutions à mettre en place pour améliorer la vie des habitants : déplacements/transports, habitats (architectures, cohabiter, etc), approvisionnement (eau, électricité, nourriture, gestion des déchets), énergies, etc

Deux interviews précisent la démarche pédagogique des enseignantes et l'intérêt pour les élèves de developper un projet EDD intégrant un webdocumentaire "Raconte ta ville".

Dolorès Bojic : un projet EDD, numérique et fédérateur.

La professeure :

dolores 3 300Dolorès Bojic  est professeure documentaliste au collège - site Mathy - de Luxeuil-les-Bains 70

 

Téléchargements :

 

Résumé de la vidéo :


Mme Bojic revient sur la manière dont les élèves ont travaillé autour de ce projet. L’importance d’abord du scénario a permis d’accrocher toute la classe : en imaginant un ascenseur à voyager dans le temps qui permettrait de visiter Luxeuil-les-Bains dans le futur, les élèves de 6ème se sont impliqués dans diverses recherches documentaires sur leur propre ville mais aussi sur des projets futuristes innovants. Il a été très important de partir de leurs représentations afin de ne pas orienter leurs idées, qui ont très vite convergé autour du développement durable. Le format du webdocumentaire était un outil nouveau pour les élèves et les enseignants et qui s’est révélé idéal pour répondre à ce que les élèves souhaitaient communiquer verbalement ou visuellement. Ce projet, fédérateur, a permis d’enrichir des compétences qu’il est souvent difficile d’observer si rapidement pour une classe entière en d’autres circonstances : l’aisance orale, la cohésion, l’organisation et la réflexion collective, mais également l’esprit de synthèse (grâce à « la minute droit au but », un temps ritualisé toute l’année en amont et même bien après le projet pour les habituer à aller à l’essentiel d’une information à la manière d’un pitch)

Céline Bihr : faire de la géographie prospective.

La professeure :

Cecile Bihr.Image fixe001 300Céline Bihr est professeure d'histoire-géographie au collège - site Mathy - de Luxeuil-les-Bains 70

 

Téléchargements :


Résumé de la vidéo :


Mme Bihr a particulièrement apprécié de pouvoir utiliser le format du webdocumentaire pour initier ses élèves à la notion complexe de géoprospective, puisqu’en transposant l’expérience à leur propre ville et dans leur quotidien, les élèves ont plus rapidement compris son principe : établir en quelque sorte le diagnostic d’une ville, ses atouts et ses manques, et imaginer des solutions pour l’améliorer. Très rapidement les élèves ont montré un engagement et une sensibilité pour des projets plus propres, plus verts, plus économiques mais aussi permettant de créer du lien entre les habitants. Ils ont en quelque sorte, sans en connaitre de manière précise sa définition, inscrit leurs idées dans le développement durable : il y a fort à parier ainsi que cette notion abordée au programme de 5ème leur sera donc familière l’an prochain et continuera de susciter leur intérêt et leur curiosité. En outre, les élèves ont exploré l’aspect économique du développement durable puisque la ville dans laquelle ils résident étant une ville thermale, ils ont proposé des projets autour de l’eau comme atout. Ce projet a permis de renforcer les liens entre les élèves et la communauté éducative

 

Victor, élève

L'élève :

victor Luxeuil 300Victor est élève au collège - site Mathy - de Luxeuil-les-Bains 70

 

Téléchargements :


Résumé de la vidéo :


Victor fait partie des élèves qui se sont intéressés au Travail à Luxeuil dans le futur. Ses camarades et lui ont eu à cœur de gommer le chômage et de rendre la ville plus dynamique grâce à l’emploi. Ils se sont ainsi focalisés sur les Thermes qu’ils associent, en tant que jeunes, à quelque chose de réservé à une génération plus âgée. Ils ont souhaité rendre tout cela plus vivant en imaginant une usine de bonbons à eau, qui seraient eux-mêmes fabriqués grâce à la récupération d’une eau propre du parc Aqualand (une version plus moderne des Thermes). Ils ont imaginé la commercialisation d’une eau de Luxeuil en utilisant toujours cette richesse thermale. Victor aime également évoquer cette idée de Ferme à insectes en tant qu’alternative aux élevages intensifs pour apprendre à consommer autrement. Enfin, il imagine sa ville au futur comme une ville révolutionnaire dans laquelle cohabiteraient développement durable et progrès. .

 

 

 

Voir le webdoc :

 

 

Le site internet "Raconte ta ville : la ville durable" https://www.reseau-canope.fr/raconte-ta-ville/accueil.html