Archives pour mars, 2015

Comment faire ? Aborder les sciences à partir d’albums de jeunesse

Comment faire ? Aborder les sciences à partir d'albums de jeunesse

Christine LABORDE formatrice vous propose sur le site La main à la pâte
Des pistes pour aborder les sciences à partir d'albums de jeunesse, traditionnellement lus en cycle 1 ou 2, proposent d'intéressantes situations déclenchantes, pour mettre en œuvre une démarche d'investigation en sciences à l'école primaire. L'interdisciplinarité prend alors tout son sens et permet, en particulier, de renforcer les interactions entre la Maîtrise de la langue et l'apprentissage des Sciences.
Le site Web : http://www.fondation-lamap.org/fr/page/17971/comment-faire-aborder-les-sciences-a-partir-dalbums-de-jeunesse
Sommaire du dossier
    1. Quelques principes généraux, déclinables pour la plupart des ouvrages.
    2. Manifestation de la vie végétale
    3. Environnement (cycle 3)
    4. Manifestations de la vie animale.
    5. Evolution (cycle 3)
    6. Objets et matériaux
d'autres dossiers sur le site La main à la pâte (http://www.fondation-lamap.org/fr)

rp_bti.jpg

BTI (Banque de Textes littéraires Interactive) – 2.0

Logiciel de stockage de textes contenant plus de 260 extraits d'œuvres littéraires. BTI permet de rechercher des extraits en fonction de critères spécfiques : auteur, oeuvres, genre ou registre. Le logiciel offre la possibilité d'ajouter, de modifier ou de supprimer des textes.
Le site Web : http://www.cndp.fr/sialle/fiche-detaillee-bti-banque-de-textes-interactive-75.php

La Clé ? Répertoire de procédés littéraires

Le chercheur trouve ici de quoi poursuivre trois objectifs.

Le site Web : http://www.serveur.cafe.edu/cle/index.html

1) Découvrir des procédés.
Les combinaisons de 63 notions élémentaires débouchent sur des regroupements de procédés fort voisins. Celui qui veut comprendre le système général du texte atteint par là dans la clarté la grande diversité de la terminologie disponible. L'ordonnance logique et les exemples facilitent le déchiffrement. On peut trouver le terme spécifique en partant de concepts aussi élémentaires que ceux de sonorité, graphie, ajout, usage, etc.

2) Analyser un texte.
Reconnaître des figures peut aider à l'analyse textuelle. Cela ne la remplace pas. Le texte, même aux périodes classiques, prime sur la figure. Se limiter à en identifier ne suffit pas et pourrait même entraver la compréhension. On resterait arrêté aux formes alors qu'il faut tenir compte de tant de choses: même de soi. Un exemple précisera cette observation. C'est dans Plain Chant, de Cocteau.
De quels corridors, de quels corridors / Pousses-tu la porte, dès que tu t'endors? Simple répétition. Opérande: segment linéaire; opération: quantité, nombre précis (deux). Pas grand intérêt… Or cherchez maintenant l'effet en contexte. Une dormeuse, aux côtés du locuteur, devrait dire ses rêves; mais elle dort. Elle est ailleurs. Pas de communication. La question est répétée parce qu'elle reste sans réponse. Elle tombe dans le vide, dans une autre dimension… ce qu'explore la suite du poème.

3) Écrire.
Analyser, comprendre, certes, mais aussi s'écrire, s'exprimer, inventer son langage, appliquer à ses propres textes, écrits, oraux, les «recettes» de poétique: voilà à quoi peut encore aider le répertoire. On accède au réel et on communique, par l'intermédiaire du discours.
Ce n'est pas que le discours ne reçoive rien de l'expérience, au contraire: il est branché sur la vie, il prolonge la situation pour l'orienter. Le réel comme interaction des choses et des êtres est accessible en passant par une histoire, un passé collectif dont font partie les mots déjà employés, les concepts déjà en partie formés.
La Clé n'est qu'une étape, provisoire synthèse propulsant ce que, Lecteur, tu voudras en faire: un savoir-faire.

(Source C.A.F.É http://www.cafe.edu/index.htm)

rp_logo_connexions.jpg

#Connexions – Les Rencontres du numérique en #Picardie du 16 au 18 avril 2015

Connexions – Les Rencontres du numérique en Picardie

Du 16 au 18 avril 2015 à Amiens, trois jours pour échanger et expérimenter de nouveaux usages du numérique.

Le site Web : http://connexions.picardie.fr
LiveTweet : mot-dièse (hashtag) #Connexions #Picardie

À l’initiative de la Région et grâce à la participation des établissements d’enseignement supérieur, des laboratoires de recherche, du rectorat, de l’enseignement agricole, de CANOPÉ (ex-CRDP), des associations et de plusieurs partenaires, ces rencontres proposeront ateliers, installations artistiques et conférences pour découvrir des innovations, s’initier au codage ou à de nouveaux jeux, partager des projets et échanger sur les questions que pose le numérique.

Trois jours, trois temps forts pour être connecté !

W@nted : 3 000 € pour les meilleurs projets numériques
La Région lance un appel à tous les jeunes picards de 12 à 28 ans, porteurs de projets numériques, pour qu’ils participent à cet événement et fassent connaître leurs initiatives.
Que vous soyez blogueur, « youtuber », animateur de web-tv, web-radio, musicien, vidéaste, graphiste, etc., vous avez jusqu’au 5 avril 2015 pour présenter votre projet en envoyant un mail à webtvconnexions@canalnord.org
3 000 € pour les meilleurs projets
Les projets participants seront valorisés par la réalisation d’un film court, visible sur http://connexions.picardie.fr
Soumises aux votes des internautes, les initiatives les plus appréciées bénéficieront du soutien financier de la Région Picardie (3 000€) et d’un accompagnement : communication, valorisation, structuration du projet, etc.
Les lauréats seront désignés pendant les Rencontres du numérique du 16 au 18 avril.
Plus d’infos sur http://connexions.picardie.fr

Le programme :

Connexions étudiantes, le 16 avril : (le programme au format PDF)
Que signifie être étudiant à l’ère du numérique ? Comment être accompagné pour monter son projet et devenir entrepreneur dans le numérique ? Quelles sont les évolutions des métiers induites par le numérique ? Des étudiants témoigneront de leur double cursus, pourront échanger sur leurs projets et bénéficier de conseils.
http://connexions.picardie.fr/Connexions-etudiantes

Connexions éducatives, le 17 avril : (le programme au format PDF)
Comment le numérique modifiet-il, enrichit-il et interroge-t-il les pratiques d’apprentissage, d’enseignement et de construction des savoirs ? Quelles sont les expériences innovantes menées dans certaines classes de collèges ou de lycées en Picardie ? Des ateliers, tables rondes, réunions professionnelles, seront proposés aux enseignants et autres acteurs éducatifs, mais aussi aux élèves pour valoriser leurs projets et éveiller leur curiosité.
http://connexions.picardie.fr/Connexions-educatives

Connexions citoyennes, le 18 avril : (le programme au format PDF)
Faut-il avoir peur du numérique ? Le « Big Data » ne met-il pas en cause le respect de la vie privée et la participation citoyenne à la vie de la cité ? Les jeux vidéo représentent-ils nécessairement un danger d’addiction ? Le numérique est-il une affaire d’informaticiens et d’experts ? Cette journée s’adresse aux familles avec des ateliers pour expérimenter, jouer, fabriquer, des espaces de découverte de nouvelles applications, des tables rondes pour échanger et partager des projets.
http://connexions.picardie.fr/Connexions-citoyennes

Pendant toute la manifestation, les animateurs de Picardie en ligne animeront des ateliers et les visiteurs pourront participer à la réalisation d’une œuvre d’art interactive.

Le site Web : http://connexions.picardie.fr
LiveTweet : mot-dièse (hashtag) #Connexions #Picardie

rp_bomehc_logo.jpg

Boite à Outils Mathématiques pour Elèves en situation de Handicap ou non au Collège

Afin de permettre une utilisation innovante et concrète de l'outil numérique dans toutes les classes et au service de la réussite de tous les élèves, ce logiciel consiste en la mise à disposition d'un outil complet pour suivre le programme de mathématiques au collège. Il est simple car il ne contient que les fonctionnalités nécessaires à un niveau de compétences requis et une ergonomie destinée à le rendre accessible au plus grand nombre, y compris dans le cadre de situations de handicaps moteurs et/ou sensoriels.
Objectif de BOMEHC :
Ainsi le projet est né d'un besoin des collégiens en situation de handicap, mais nous avons pour ambition d'aider l'ensemble des collégiens, ainsi que les enseignants du collège.
L’objectif du projet est donc de réaliser un logiciel permettant de suivre facilement le programme de mathématiques du collège. Ce logiciel doit être complet, ce qui implique le développement de parties innovantes pour pouvoir poser des opérations, dessiner des flèches de proportionnalité sur les tableaux… Mais il doit aussi rester simple d'utilisation, avec uniquement les fonctionnalités nécessaires, et une ergonomie pensée dès la conception pour le rendre accessible au plus grand nombre.
Le plus : En accord avec nos partenaires, nous avons décidé de mettre le logiciel sous licence GNU GPL, car il nous semble essentiel que notre logiciel reste open source et distribué gratuitement.

Le site Web de BOMEHC : http://bomehc.free.fr/

Dernières nouvelles : Ce travail collectif a aboutit à la réalisation d'un logiciel libre qui est toujours distribué par :
- Le site de l'Ecole Open Source où François Billioud, développeur et ancien Centralien poursuit le développement du logiciel sous le nom MathEOS. (MathEOS vient de l'ancien projet collaboratif « Bomehc ».)
http://lecoleopensource.fr/matheos/

Pour les points forts,
1) Pour la première fois, les outils permettant la réalisation d'exercices mathématiques sont intégrés directement dans le traitement de texte, évitant ainsi de nombreux aller/retour entre le logiciel de traitement de texte et des logiciels externes.
2) Ce système permet de gérer tous les cours de l'année et tous les contenus de façon à pouvoir y accéder et les modifier directement sans passer par le système de fichier de l'ordinateur
3) Les outils développés sont fait pour être hyper-efficaces et permettre de réaliser un exercice avec un minimum de clics/mouvement de sourie/saisie clavier.

Pour les améliorations en cours,
1) La partie opérations devrait permettre bientôt de faire des opérations à plus de chiffres et d'être plus ergonomique. On pourra aussi utiliser des méthodes alternatives pour gérer les retenues et les calculs intermédiaires.
2) Des applications dédiées online et tablettes devraient voir le jour. Sous Android, dans un avenir proche. Sous iOS, à termes.
3) Intégrer des outils externes renommés comme GeoGebra pour la partie géométrie du lycée. C'est encore simplement un projet.

Une idée intéressante la séparation de la fenêtre du logiciel en deux :
- La partie gauche contient le Traitement de texte dans lequel il est possible de saisir du texte et des formules mathématiques de façon simple.
3 onglets : Cahier de cours – Cahier d'exercices – Brouillon

- Et la partie droite est réservée aux travaux pratiques, comme les tracés géométriques, les tableaux de proportionnalité, les fonctions, ou encore les opérations.
4 onglets : Fonctions – Tableaux – Opérations – Géométrie
Ainsi l’élève peut travailler sur la partie droite tout en regardant son cours ou l’énoncé de l’exercice sur la partie gauche.

(les partenaires : Ecole Centrale Lille, Collège Victor Duruy, IEM Rossetti, INSHEA, Sésamath – source CRDP Nice)